skip to Main Content
Les Transferts De Fonds Gagnent La Bataille Contre La Covid

Les transferts de fonds gagnent la bataille contre la Covid

Loin d’être ébranlés par la pandémie de Covid-19, les transferts de fonds se sont révélés être, au cours de l’année passée, un outil économique performant, solide et résilient.

Prévisions vs nouvelle réalité

Transferts de fonds Covid

La pandémie de Covid-19 a frappé le monde il y a un peu plus d’un an. Les experts avaient prédit que la crise entraînerait une chute brutale, supérieure à 7%, des flux de transferts de fond. Cependant, contre tout attente, cette chute n’a pas dépassé 1,6%. L’ Amérique latine et les Caraïbes ont même causé une surprise générale en enregistrant une croissance de 6,5% ! En revanche, l’Afrique subsaharienne a suivi une tendance à la baisse, avec une chute importante de 12,5%. Toutefois, cette chute a été principalement due aux maigres résultats d’un unique pays, le Nigéria. Si l’on ne prend pas ces résultats en considération, les chiffres indiquent que la région a fait preuve de résilience et a connu une croissance générale de 2,3%. Les pays ayant mené cette croissance sont la Zambie (37%), le Mozambique (16%), le Kenya (9%) et le Ghana (5%).

Principaux facteurs : la famille et la numérisation

La famille d’abord ! Si la Covid nous a enseigné une chose, c’est l’importance de la famille et de prendre soin de nos proches. Ceci est l’une des raisons principales pour lesquelles les transferts de fonds sont restés solides. En effet, selon les experts, la volonté de protéger les membres de notre famille et de continuer à leur envoyer de l’argent a grandement atténué le déclin économique. La numérisation des paiements constitue, en plus des effets connexes comme les fluctuations du prix du pétrole ou du taux de change, une très importante raison de protéger les transferts de fonds. La transition des transferts de fonds des espèces au numérique a permis d’effectuer de nombreuses transactions par le biais de voies formelles plutôt qu’informelles. Ainsi, comme le souligne Cajnewsafrica, la croissance des transferts de fonds au Kenya, par exemple, est largement attribuable aux innovations financières. La transformation numérique dans le domaine économique a permis aux utilisateurs de téléphones mobiles d’effectuer des transactions par le biais de leur appareil. Cela a sans aucun doute aidé de nombreux foyers à recevoir de l’argent de parents vivant à l’étranger.

Les transferts de fonds, le facteur économique clé à protéger

Les avantages des transferts de fonds pour l’économie mondiale ont été largement démontrés. Cependant, ces transactions s’accompagnent de risques qui menacent constamment leur sécurité et leur stabilité. Ces risques comprennent le blanchiment d’argent et les mesures de diminution des risques que prennent certaines banques étrangères. Le manque de supervision de la part des pays concernés aggrave le problème.
X Stream est une solution de conformité et de mesure des transferts de fonds qui fournit aux gouvernements et aux autorités des informations exploitables sur chaque transaction. Elle s’appuie sur des technologies numériques sécurisées pour connecter les institutions bancaires et financières directement à la source d’informations concernant les transferts de fonds. L’écosystème des transferts de fonds est sur le point de faire la transition vers le numérique. Les gouvernements ne devraient-ils donc pas faire appel aux meilleures technologies afin de protéger cette ressource vitale ?

Vous désirez en savoir plus sur les transferts de fonds en Amérique latine ? Cliquez ici !