skip to Main Content
Le Rôle Accru Des Envois De Fonds Dans Les économies D’Amérique Latine Et Centrale

Le rôle accru des envois de fonds dans les économies d’Amérique latine et centrale

Comme le mentionne l’article du Financial Times intitulé Record high remittances are not without risks, les flux d’envois de fonds ont le pouvoir de transformer la société et d’améliorer les conditions de vie de millions de personnes partout dans le monde. Atteindre cet objectif implique de réduire la pauvreté et de stimuler la consommation. Toujours selon cet article, la situation a également profité aux secteurs de l’éducation, du logement et de la santé dans les pays bénéficiaires, en renforçant l’économie dans son ensemble.

La Banque mondiale s’attend à ce que les envois de fonds à destination des pays à revenu faible ou moyen atteignent 597 milliards USD d’ici 2021. En 2020, il est fort probable que l’Amérique latine et les Caraïbes montrent le rythme de croissance le plus élevé, estimé à 7,8%, en raison de la vigueur constante de l’économie des États-Unis.

De même, selon des recherches entreprises par la BBVA, l’Amérique centrale a bénéficié d’envois de fonds équivalant à plus de 22 milliards USD en 2018. Cette ressource joue un rôle significatif dans les économies du Salvador et du Honduras, où elle représente 21,4% et 20,0% du PIB respectivement, comparé à 12,0% au Guatemala, 11,3% au Nicaragua et 5,0% au Belize.

L’importance des envois de fonds pour le Honduras et le Salvador

En 2019, les envois de fonds effectués par les Honduriens au profit de leurs familles ont atteint 5,4 milliards USD, c’est-à-dire 20% du PIB national. Cela illustre le rôle crucial que jouent les envois de fonds dans le pays.

Au Salvador, les envois de fonds ont augmenté de 457,59 millions USD en novembre 2019 à 550,90 millions USD en décembre de la même année. De plus, de janvier à février 2020, les envois de fonds reçus dans le pays ont atteint 874 millions USD, soit une augmentation de 8,8% par rapport à la même période en 2019. En outre, les envois de fonds au Salvador étaient de 233,44 millions USD en moyenne de 1990 à 2019, ayant atteint leur plus haut niveau historique en décembre 2019, avec 550,90 millions USD, et leur niveau le plus bas en septembre 1991, avec 53,10 millions USD.

Les besoins en matière de conformité et d’outils de mesure appropriés

Les envois de fonds sont devenus la plus importante source de financement extérieur pour certains pays, et un acteur clé dans les régions à faible revenu. Les gouvernements s’efforcent de promouvoir cette ressource essentielle et de la protéger contre des menaces croissantes, comme le blanchiment d’argent, qui représente de 2 à 5% du PIB mondial, le financement du terrorisme et un manque général de conformité et de transparence.

Il est donc d’une importance capitale que les États puissent compter sur des outils fiables de gestion des risques pour assurer la sécurité de l’écosystème des envois de fonds. Il est tout aussi impératif, pour soutenir la croissance économique des pays d’Amérique latin et centrale, de renforcer les mesures de conformité et de durabilité parallèlement au rôle croissant que jouent les envois de fonds dans la région.

Ces objectifs ne peuvent être atteints qu’en améliorant la qualité des renseignements financiers, c’est-à-dire en rassemblant des données en temps réel et en garantissant que les autorités financières compétentes prennent en compte chaque transaction effectuée ou reçue. Cela est particulièrement pertinent dans les pays émergents, dont l’écosystème des envois de fonds connaît une croissance substantielle.

Voulez-vous en savoir plus sur les envois de fonds? Les données relatives aux envois de fonds permettent aux gouvernements de passer des transactions à…l’action