skip to Main Content
L’analyse Des Données Donne Un Souffle De Vie Aux Objectifs De Développement Durable De L’ONU

L’analyse des données donne un souffle de vie aux objectifs de développement durable de l’ONU

Pour atteindre un objectif quel qu’il soit soit, il est essentiel de prendre les bonnes décisions. Et pour prendre les bonnes décisions, il faut avoir à sa disposition des données pertinentes et fiables. Cela s’applique également aux objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU. Tant et si bien qu’à l’ouverture d’une séance de la Commission statistique, le Secrétaire général adjoint de l’ONU a métaphoriquement décrit les données comme la « force vive » des processus décisionnels. Cependant, d’après un rapport publié en 2019, cette « force vive » n’est pas disponible en quantité suffisante. Par conséquent, peu de progrès ont été accomplis au niveau des ODD depuis leur adoption en 2015.

Le partenariat international pour les données du développement durable (GPSDD) a relevé le défi. Ce réseau mondial s’est donné pour mission de soutenir la réalisation des ODD en garantissant la disponibilité des données nécessaires. Afin de remplir cette mission cruciale, le GPSDD, conscient du fait que les problèmes complexes requièrent des partenariats, a fait équipe avec GVG en 2020 pour faciliter la collecte des données nécessaires au renforcement des capacités décisionnelles dans de multiples pays africains. D’un point de vue général, la collaboration entre GVG et le GPSDD aidera à promouvoir les ODD et à soutenir le projet de renforcement des capacités mené par le GPSDD et la Commission économique de l’UN pour l’Afrique (UNECA), « COVID-19 : » des données pour une Afrique résiliente ».

GVG se spécialise dans l’analyse du Big Data pour une gouvernance efficace de divers secteurs économiques, et possède donc l’expertise nécessaire. De plus, nous nous sommes engagés à promouvoir le transfert de connaissances dans ses domaines d’expertise, en vue de répondre aux besoins en matière de renforcement des capacités en Afrique. En effet, nous avons mis en œuvre une initiative pionnière qui consiste à installer des salles Zoom numériques en vue de faciliter des formations visant à réduire l’écart social et transfrontalier en cette période d’après-Covid.

Dans le cadre de son partenariat avec le GPSDD, GVG participe à un programme de transfert des compétences et des connaissances impliquant divers services statistiques nationaux africains. Ce programme de formation viendra compléter les activités déjà en cours et optimiser l’impact de ces dernières, en se concentrant sur les thèmes suivants : les contrats de données, l’éthique des données, la gestion des risques, la modélisation des processus opérationnels (BPM) et la modernisation de l’infrastructure. GVG est responsable du volet BPM du programme et a amorcé le processus en présentant une séance de formation le 12 août. La séance, qui a été bien suivie, a couvert, entre autres, la logique derrière la BPM, ainsi que les avantages et les différentes étapes du processus, pour finir sur une démonstration pratique.

De telles initiatives de transfert des compétences et des connaissances sont essentielles au renforcement des capacités des institutions gouvernementales impliquées dans la réalisation des ODD. Par le biais de cette formation à la BPM, GVG souhaite équiper les participants, qui étaient des représentants de divers services statistiques africains, des outils dont ils ont besoin pour exploiter efficacement et de manière exhaustive les données vitales à la réalisation des ODD.

Vous voulez en savoir plus sur la façon dont les données favorisent le développement durable ? Cliquez ici.