skip to Main Content
Identités Numériques Fiables Et Biométrie : La Protection Numérique Aujourd’hui

Identités numériques fiables et biométrie : la protection numérique aujourd’hui

L’utilisation accrue des services en ligne, accentuée par la pandémie, amène à poser la question : les données des utilisateurs sont-elles en sécurité ? La confidentialité et la sécurité des données représentent des préoccupations légitimes pour les utilisateurs et fournisseurs de services numériques. En effet, les méthodes dont se servent les fraudeurs pour accéder à ces informations se sophistiquent au même rythme que les services eux-mêmes.

Identités numériques fiables et biométrie : des technologies mises de l’avant par la législation

De plus en plus de pays adoptent des lois visant à protéger les données des citoyens. En Afrique, par exemple, 29 des 54 pays ont déjà mis en œuvre une législation pertinente, et neuf en sont au stade de l’ébauche, selon la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED). Il existe donc une claire tendance vers l’adoption des identités numériques fiables sur le continent. Mais malgré cela, ce dernier demeure un terrain de jeux pour les cybercriminels, en raison de lacunes législatives dans certains pays et du nombre toujours croissant de téléphones mobiles. Par conséquent, dans le contexte africain de transformation et d’innovation numériques, la situation demande un niveau de protection allant au-delà des noms d’utilisateur et mots de passe.

La biométrie en bref

L’authentification biométrique s’emploie déjà à combler cette lacune sécuritaire depuis plusieurs années. La biométrie est un moyen fiable et rapide d’identifier les individus. En effet, elle se base sur des caractéristiques biologiques et comportementales : empreintes digitales, forme du visage et même cadence de frappe au clavier, entre autres. Le groupe Thales dresse la liste suivante des utilisations les plus communes de technologies biométriques :

  • le respect des lois et la sécurité publique
  • l’armée
  • le contrôle des frontières, des déplacements et des migrations
  • l’identification des citoyens
  • les services de santé et les subventions
  • les accès physiques et logiques
  • les applications commerciales

La biométrie et la sécurité

D’après Security Magazine, on considère l’authentification biométrique comme « efficace » ou « très efficace » lorsqu’il s’agit de protéger les données personnelles stockées localement. En ce qui concerne les données stockées dans un Cloud public, le verdict est « efficace ». La biométrie fournit donc un niveau raisonnable de confiance dans l’authentification d’une personne. Cela s’explique par le fait qu’elle se base sur des identifiants qui ne peuvent être facilement manipulés ou reproduits. De plus, depuis son avènement, la technologie a évolué de manière à résoudre les lacunes initiales. Par conséquent, elle a le potentiel d’améliorer la sécurité, ce qui explique son adoption accrue en Afrique. Un rapport de la firme de recherche américaine Global Industry Analysts indique d’ailleurs que, combiné à son équivalent moyen-oriental, le marché africain de la biométrie est susceptible de croître à un taux annuel de 21%. Quant à l’industrie biométrique mondiale, elle devrait atteindre 82 milliards USD d’ici à 2027.

Les défis

Il serait donc légitime de dire que la biométrie a un grand potentiel en matière de prévention de la fraude et d’amélioration de la sécurité des données. Mais bien que l’Afrique soit en phase d’adopter la biométrie, l’ONU souligne plusieurs barrières à une adoption plus répandue de cette technologie sur l’ensemble du continent. Ces barrières comprennent une législation trop compliquée ou inadéquate, et des inquiétudes concernant le niveau de protection dont bénéficieront les données personnelles dans certains de ces écosystèmes biométriques. On notera également que l’Afrique compte toujours un grand nombre d’individus n’ayant même pas de forme physique d’identification, comme une carte d’identité.

Garantir la sécurité est donc l’une des clés de la mise en œuvre réussie des identités numériques fiables par le biais de la biométrie en Afrique. Cela requiert la création d’un cadre légal solide, ainsi que l’adoption de solutions numériques se concentrant sur la sécurité, non seulement des données personnelles stockées, mais également des informations biométriques elles-mêmes. GVG fournit aux gouvernements et aux autorités des solutions numériques d’analyse de la Big Data faisant appel aux identités numériques fiables. De cette façon, nous soutenons l’innovation et le développement dans le domaine de la sécurité des données.

Vous souhaitez en savoir plus sur les identités numériques fiables ? Cliquez ici.