skip to Main Content
Le Secteur Des TIC Après COVID-19 : Une Perspective Mondiale

Le secteur des TIC après COVID-19 : une perspective mondiale

Le secteur des TIC a démontré sa résistance face à la crise plusieurs fois au cours des années. Pendant la récession économique de 2008-2009, qui a causé une diminution des investissements et du nombre de consommateurs, il a été dit que le secteur se portait mieux qu’après la crise de 2001-2002. À l’époque déjà, on s’attendait à ce qu’il joue un rôle instrumental dans la transformation positive de l’économie mondiale de l’après-crise.

Il incombe maintenant au secteur des TIC, qui se prépare à une nouvelle récession due à la propagation du Coronavirus, de nous donner les moyens de rester connectés et productifs pendant le confinement.

L’impact du COVID-19

Avant même que le COVID-19 n’apparaisse sur la scène mondiale, son impact sur le secteur des TIC s’est rapidement fait sentir, avec l’annulation de divers événements internationaux, comme le Mobile World Congress (MWC). Pour l’industrie, le MWC représente une opportunité importante de promouvoir de nouveaux produits et services.  Son annulation, ainsi que celle d’autres rassemblements relatifs aux TIC, a ainsi occasionné des pertes financières à des milliers de sociétés. De plus, le confinement en Chine a sévèrement perturbé la chaîne d’approvisionnement en équipement technologique au reste du monde.

L’indice d’impact du Coronavirus par industrie publié par Computer Economics et Avasant prédit ainsi que le COVID-19 aura un impact majeur sur le secteur des TIC. Cette position est soutenue par Andrew Bartels, VP & analyste principal chez Forrester, dont la dernière prévision indique qu’il existe 50% de risque que le secteur décline en 2020, particulièrement en ce qui concerne la vente d’équipement.

La crise du COVID-19, une opportunité ?

Malgré ce revers de fortune, la réaction du secteur des TIC a été encourageante.  En effet, partout dans le monde, les sociétés de télécommunications prennent des mesures afin de faciliter l’accès à leurs services. Elles offrent ou mettent à niveau certains de leurs services gratuitement, donnent à leurs clients la possibilité de différer leurs paiements, annulent les frais sur les petites transactions en argent mobile et augmentent ou suspendent les plafonds de données.

En permettant aux gouvernements de continuer à fonctionner et à de nombreuses personnes de travailler à domicile et de communiquer avec leurs proches, ainsi qu’en gardant les canaux de communication ouverts, le secteur des TIC prouve qu’il est un outil primordial dans le cadre du confinement actuel.

Cependant, en raison de l’incertitude entourant la durée de ce confinement, certaines mesures doivent êtres prises.  Pour commencer, un développement technologique rapide est nécessaire pour répondre à la demande croissante en bande passante et en outils de vidéoconférence à des fins de communication professionnelle et personnelle, ainsi que de divertissement.  L’aide du gouvernement pourrait également être nécessaire afin de contrôler la pléthore d’informations actuellement diffusée.  Enfin, les technologies relatives aux villes intelligentes, comme les systèmes de géolocalisation, peuvent aider à endiguer la propagation du COVID-19 en permettant de suivre les mouvements des personnes dont le test est positif.

Le secteur des TIC après COVID-19

Le secteur des TIC a démontré en plusieurs occasions sa capacité à se remettre d’une crise financière.  Tous les yeux se tournent donc maintenant vers lui pour nous aider à traverser la crise sanitaire en cours.  Par conséquent, il pourrait bien jouer un rôle prépondérant dans la reprise de l’économie mondiale.

Voulez-vous lire plus sur les télécommunications en temps de crise? Ici